04 93 20 46 80 asccfoot@orange.fr

ACTUALITE

ITV 5 : Corentin Delporte.

par | 2 Déc 2022 | Foot à 11, Les Séniors, U11 | 0 commentaires

Corentin Delporte, joueur sénior, entraîneur U11-3 et préparateur physique.

Cette saison, tu as trois rôles au club, coach, joueur et préparateur. Comment gères-tu tout cela ? 

En effet, je suis en alternance au club pour essayer de me former au mieux pour l’avenir. Je suis encore en études (master STAPS) donc c’est assez compliqué dans l’organisation, j’aide au maximum les coachs dans la préparation physique des joueurs et j’ai en charge les U11-3. Je veux aussi garder le plaisir de jouer au football donc j’essaie de faire le maximum pour participer aux entraînements et aux matchs des séniors en tant que joueur. J’ai l’impression de passer ma vie au stade, mais je fais ce que j’aime et c’est le meilleur moyen d’apprendre.

Tu es le préparateur physique du foot à 11 chez les jeunes, dans quelle mesure interviens-tu auprès des équipes ? 

Cette année, je n’ai pas une équipe à suivre à temps plein. Le souhait du club est que j’intervienne auprès des équipes sur la demande des coachs afin de les aider et les guider du mieux possible pour la progression des joueurs. J’essaie de passer le maximum de temps avec chaque équipe. Parfois, c’est difficile de s’organiser, mais je fais au mieux pour que tout le monde puisse en profiter.

Qu’apportes-tu de plus aux équipes dans leur préparation ? 

Chez les jeunes, le but est de les préparer à la finalité qui est le monde sénior. Le rôle d’un préparateur physique est de permettre un développement optimal sur toutes les qualités physiques, il faut tout de même adapter le contenu à chaque catégorie, car certaines qualités ne se développent pas en même temps selon l’âge. Ce qui est très important aussi, c’est le travail de prévention des blessures. Pour qu’un joueur puisse arriver en séniors dans les meilleures dispositions, il faut qu’il se blesse le moins possible durant son développement. Donc j’essaie de faire le maximum pour que chaque équipe puisse bénéficier de ce travail.

Quelles erreurs faites par les joueurs retrouves-tu souvent sur des exercices, des mouvements que l’on croit bénéfique, mais qui sont à éviter ?

La plupart des joueurs ont beaucoup de déficits de mobilité, ce qui est un facteur de risque de blessures. Ce problème provient sans doute du manque de travail dans les années antérieures. Beaucoup de joueurs n’ont pas une bonne technique de course, et l’amélioration de cela peut permettre de gagner en vitesse ou de moins fatiguer par exemple. Beaucoup de choses sont à reprendre. Un exercice qui m’a marqué, c’est l’exercice du squat, à chaque fois que je l’utilise dans mes séances, j’ai toujours un joueur qui me dit : « il ne faut pas que les genoux dépassent les pieds ». Je ne sais pas exactement d’où vient cette affirmation, mais il n’est pas du tout risqué, bien au contraire, d’effectuer cet exercice comme ça. Il faut juste travailler la technique du mouvement au préalable.

Tu es devenu coach cette saison, comment cela se passe ?

Oui, je suis devenu coach des U11-3. C’est une première pour moi. C’était un nouveau challenge et j’appréhendais la prise en main du groupe au début de la saison. Je trouve que c’est quand même très différent du rôle de préparateur physique. Surtout avec des tout petits. J’ai mis du temps à prendre mes marques et à trouver ma façon de coacher, mais maintenant je suis lancé et je pense que je suis apprécié des joueurs donc c’est plutôt agréable.

Qu’essaies-tu d’apporter aux jeunes que tu entraînes ?

J’essaie de leur apporter un maximum de savoir. À cet âge-là, il est difficile d’avoir leur attention, mais j’essaie de demander une grande concentration. Je leur parle beaucoup, je leur explique beaucoup de choses. Parfois, je me demande si je ne parle pas trop, mais finalement je me rends compte qu’ils comprennent ce que je veux leur faire passer. Je vois qu’ils progressent sur la façon de voir les choses et de suivre les consignes.

Quels sont les axes de progression qui tu as priorisés pour cette année ?

J’ai une équipe 3 et en plus de cela, j’ai un groupe très élargi. Au total, j’ai 17 joueurs et la plupart sont des joueurs débutants qui ont commencé la pratique cette saison. Il faut donc tout reprendre depuis le début. Ce qui est difficile, c’est de trouver des contenus adaptés à la fois aux joueurs qui débutent, mais aussi aux joueurs qui ont déjà l’expérience de la pratique. Je fais travailler des choses simples tout en essayant de leur faire comprendre certains principes de jeu. C’est difficile pour certains mais ils progressent peu à peu.

Cette saison, tu évolues avec la réserve sénior. Ta saison passée fut entaché de pas mal de blessures, comment te sens-tu cette saison ?

Oui, j’ai enchaîné les blessures depuis la période Covid. On le sait, l’état mental et psychologique joue énormément sur la condition physique. La saison passée, mon année universitaire a été difficile et très stressante. Je pense que ça y a beaucoup joué. Cette année, je suis reparti sur de bonnes bases. J’ai essayé de me préparer physiquement et j’ai l’impression que mon corps me laisse tranquille. Actuellement, je me sens bien, je suis sur une bonne dynamique et je vais tout faire pour progresser encore, j’ai envie de voir plus haut, je pense que c’est encore possible.

Vous êtes actuellement leader du championnat, raconte nous ce début de saison.

Cette saison, je trouve qu’on a un vrai bon groupe, il y a de la qualité au niveau sportif, mais aussi au niveau de la vie de groupe, l’ambiance est toujours festive et chacun essaie de tirer le groupe vers le haut. Ça se voit sur ce début de saison où on est leader pour l’instant. Jusqu’à présent, on a joué de bonnes équipes et c’est sur le plan collectif qu’on l’emporte à chaque fois, on fait tous les efforts et ça paye. On est sur une bonne dynamique et on a tous envie de donner le meilleur pour finir le plus haut possible.

Qu’est-ce qui change par rapport à la saison dernière ? 

On a un groupe plus jeune, certes avec moins d’expérience, mais chacun fait les efforts. Il reste quand même quelques anciens, ce qui fait qu’on a réussi à garder une base solide. On est vraiment tous concernés par les objectifs de la saison et je pense que c’est ce qui fait la différence.

Comment vois-tu la suite de cette saison ?

Pour la suite, on va continuer de bosser comme on le fait et on verra si on arrive à rester sur cette dynamique. On a des joueurs de qualité et un groupe soudé alors si chacun reste sur cette voie, il n’y a pas de raison que ça change.

0 commentaires

Soumettre un commentaire