04 93 20 46 80 asccfoot@orange.fr

ACTUALITE

Vendredi Story : Frédéric Nallet

par | 6 Mai 2022 | Général | 0 commentaires

Frédéric Nallet est l’entraîneur des gardiens de l’ASCC.

Quel est ton parcours ?

J’ai fait mes débuts joueur à l’Union Sportive de Cagnes de poussin jusqu’en sénior dans le groupe R1. Puis je suis allé à l’AS Vence en R2, au Stade Raphaelois en N3, retour à Vence et enfin la Colle sur loup.

En tant qu’entraîneur j’ai pris les benjamins (U12-U13) à l’AS Vence pour commencer puis je suis partie à la Colle sur loup pour faire entraîneur des gardiens. Je suis ensuite devenu entraineur général durant 14 ans là-bas. Et enfin je suis retourné à Cagnes il y a trois ans pour coacher les gardiens.

Pourquoi as-tu choisi de devenir entraineur des gardiens ?

Par passion. Je voulais transmettre mon savoir et mon expérience aux nouvelles générations. Cela m’a aussi permis de retrouver de la tranquillité d’esprit. 

Que penses-tu de l’évolution du poste au cours des dernières décennies ?

C’est un poste à part. Il y a eu une très grosse évolution dans la participation au jeu du gardien, c’est devenu une pièce maitresse dans le jeu, cela devient vraiment un joueur de champs. Les gardiens vont de plus en plus vite et ont besoin de plus d’explosivité maintenant.

Au niveau des gabarits, les critères des gardiens ont beaucoup changé et c’est plus restrictif, chose que je ne cautionne pas particulièrement sur certains points.

Est-ce que tu suis ou tu t’inspires un peu des entraîneurs de gardiens professionnels ?

Oui bien sûr, je m’inspire, j’ai mes séances, mais l’inspiration est importante et le poste évolue tellement vite qu’il faut s’adapter. Je veux que cela reste le plus ludique possible, que l’on travaille avec le sourire tout en restant sérieux dans sa progression. J’accentue aussi beaucoup l’aspect psychologique car c’est très important. Et surtout je fais travailler la concentration qui une des choses primordiale pour un gardien.

Tu n’as pas eu l’envie de coacher une équipe à l’ASCC ?

Non parce que j’ai ma liberté pour les gardiens, je n’ai pas la sollicitation des parents et j’échange énormément avec les entraineurs pour avoir un suivi sur chaque gardien que je coach et cela porte ses fruits. Je suis libre d’observer mes goals lors des matchs et c’est important pour moi de les voir en situation.

Le fait que tu sois gardien à influencer ton fils Lucas à ce poste (Gardien remplaçant des Séniors R1) ?

Lucas a eu la chance de me voir jouer. Il a voulu jouer à son tour petit et en débutant il a réclamé que je lui achète des gants. Je ne l’ai pas influencé directement en le poussant à faire comme moi, mais le fait de m’avoir vue jouer la surement influencer inconsciemment. Pour moi, c’est dans les gènes. C’est un poste à responsabilité qui colle avec son caractère.

0 commentaires

Soumettre un commentaire